• Claudine Briatore

A quoi correspond notre anxiété?

Mis à jour : 23 nov. 2019



Comment gérer son anxiété?

L’anxiété est un phénomène que je rencontre très souvent dans le cadre de mes consultations. Beaucoup de personnes, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, se retrouvent en proie face à ce mal qui domine bien souvent leur vie et les laisse avec un sentiment qu’ils la passent davantage à lutter contre cette anxiété qu’à vivre réellement. Elle se caractérise par une émotion désagréable marquée par une tension intérieure, à la fois corporelle et mentale, souvent une inquiétude plus ou moins constante, plus ou moins générale, pour la santé, l’avenir etc.

Que pouvons nous faire, concrètement, pour aller mieux lorsque nous sommes anxieux? La bonne nouvelle est que la psychologie cognitive a développé des modèles efficaces pour la comprendre, et qu’il y a des outils. Voici quelques conseils:

- Appuyer sur le “bouton pause”. L’anxiété est très, très souvent générée ou au moins aggravée par des pensées. Par exemple, dans le cas du trouble anxieux généralisé, cette anxiété démarre toujours par une forme-pensée qui correspond à: “Et si…?” Et si j’avais une maladie grave? et s’il arrivait quelque chose sur la route? et si je perdais mon emploi…? etc Ces questionnements se développent sur un fond d’intolérance à toute forme d’incertitude et de besoin de contrôle. On a besoin de se garantir des réponses à tous les possibles qui pourraient arriver, et de contrôler ce qui peut potentiellement se passer… Cette difficulté à tolérer l’incertitude crée davantage encore d’inquiétudes, car nécessairement, nous ne savons jamais avec certitude ce qui peut se passer dans la vie, et les incertitudes sont le lot de toute existence… Appuyer sur le bouton pause, cela revient à prendre conscience de ce processus, et, lorsque nous nous surprenons entrain de nous inquiéter en raison des incertitudes de notre vie, de nous sommer intérieurement d’arrêter de chercher à les solutionner avec notre outil mental, car c’est bien là que nous aggravons le problème! - Ralentir: Ralentir nos gestes, et nous rendre conscients de chacun d’eux, comme si nous décomposions le mouvement. Ainsi, notre attention va être concentrée sur le mouvement et non plus sur les pensées, qui à leur tour, vont pouvoir ralentir aussi.

- Décomposer l’anxiété: 1. Repérer son l’ancrage physique: Qu’est-ce que ça fait dans mon corps? est-ce que ma gorge est nouée, est-ce que j’ai un poids dans le plexus, un étau dans la poitrine? 2. Repérer les pensées automatiques négatives qui lui sont associées: et si j’avais une maladie, et si ça ne se passait pas bien, et si je perdais mes moyens… etc etc 3. S’arrêter et respirer calmement pour désamorcer ces pensées. 4. Les remplacer par des pensées alternatives calmantes, relativisantes, utiles. Tout ce que nous pensons étant un choix, quelle autre pensée est susceptible de m’apaiser, de me faire avancer?

- Le Flot de pensées: il s’agit de se mettre dans un endroit calme et confortable pour écrire. On se donne un temps imparti de 5 ou 10 minutes, et on commence à écrire. On écoute à l’intérieur de soi ce qui vient et on tire le fil, sans chercher à raconter quelque chose, sans réfléchir ni chercher à mettre de sens ou faire attention à l’orthographe. Il s’agit simplement de sortir les phrases que l’on a dans la tête et qui restent enfermées. Si rien ne vient, on peut s’aider des thèmes suivants: Qu’est ce que je pense de la journée qui vient? hier? demain? Qu’est-ce que je veux vraiment? Que serai je dans un an? Comment je peux être plus moi? Qu’est ce qui me fait souci aujourd’hui?

Si vous souhaitez approfondir votre compréhension des processus et des cercles vicieux de l’anxiété, ainsi que vous approprier des outils pour y faire face, en plus des consultations proposées, ce mois-ci retrouvez:

une conférence gratuite sur le sujet le 22 Novembre à 19h00 https://www.facebook.com/events/538920286890150/

un atelier “Mieux comprendre et traiter l’anxiété” avec 2 dates: 30 Novembre et 14 décembre https://www.facebook.com/events/2362321250684246/


49 vues

Claudine BRIATORE

Psychologue Clinicienne

ADELI 83 93 1031 5

délivré par l'ARS

Le Village des Talents Créatifs

146 Boulevard de Bazeilles

83480 PUGET SUR ARGENS

06.12.82.91.15

siret 813 639 903 00018   siren 813 639 903